Qu'est-ce que la psychologie?

La psychologie fait partie du domaine des sciences humaines et sociales. Elle s'intéresse aux comportements et processus mentaux, à un niveau individuel ou groupal, en tenant compte de différents facteurs (biologiques, contextuels, sociaux, culturels, etc.).

Ces dernières années, elle a connu un grand essor et de nombreuses ramifications sont apparues, conduisant à de multiples types courants de pensée. Aujourd'hui, le psychologue choisit, non seulement, une "spécialisation" mais aussi une "orientation", qui conditionnent la prise en charge qu'il va instaurer.

Sources :

  • https://www.unil.ch/ip/fr/home/menuinst/linstitut-en-bref/quest-ce-que-la-psychologie.html
  • https://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition/
  • https://www.infirmiers.com/pdf/cours-en-vrac/gds%20domaines%20de%20la%20psy.pdf
  • Revenir en haut de la page

    Différences entre un psychologue, un psychiatre et un psychothérapeute

    psychologue-psychothérapeute-psychiatre

    Source :

  • http://www.cpmdq.com/htm/Q4FAQpsycho.htm
  • Revenir en haut de la page

    Quelles spécialisations existe-il ?

    Quelle que soit sa spécialisation (cf. image et descriptifs ci-dessous), le psychologue vous recevra à un premier (voire un second) entretien afin de connaître plus en détails votre problématique, autrement dit la raison pour laquelle vous souhaitez le rencontrer. A cette occasion, il peut effectuer une anamnèse, c'est-à-dire reprendre avec vous les différents évènements importants de votre vie, afin de mieux comprendre les enjeux de la thérapie, l'environnement dans lequel vous évoluez et votre fonctionnement.

    spécialisations-psy

    Revenir en haut de la page

    Psychologie Clinique

    La psychologie clinique « est une psychologie individuelle et sociale, normale et pathologique (...) Le psychologue clinicien remplit 3 grandes fonctions : de diagnostic, de formation, d'expert, apportant le point de vue du psychologue auprès d'autres spécialistes. » (Anzieu, 1983)
    Le psychologue clinicien exerce auprès de populations avec des troubles affectifs, comportementaux ou psychologiques mais également auprès de toute personne en souffrance psychologique. Il travaille sur l'origine de la souffrance et les symptômes afin de que la personne retrouve une situation de bien-être.
    Un psychologue clinicien peut exercer selon différents courants de pensées, appelés "orientations". Celles-ci correspondent à des manière spécifiques de raisonner sur des problématiques.
    Le schéma ci-contre présente quelques exemples des orientations les plus connues.

    orientations-cliniques

    Sources :

  • Roussillon & coll., (2007). Manuel de psychologie et psychopathologie clinique générale. Ed. Elsevier Masson, 2007
  • http://www.stepp.ca/Approche-psychodynamique/
  • http://www.stepp.ca/Approche-humaniste/
  • http://informpsy.unige.ch/index.html%3Fq=node%252F50.html
  • Neuropsychologie et Psychologie Cognitive

    Ces deux spécialisations sont souvent associées car elles étudient les différents mécanismes neuronaux et cognitifs impliqués dans les émotions, le comportement, et la construction de représentations de soi et de son environnement. Les thématiques principales portent, le plus souvent, sur l’apprentissage, la mémoire, le raisonnement ou encore la perception.
    Les neuropsychologues sont habilités à faire passer des batterie de tests afin d'établir un diagnostic, qui dresse les difficultés et les forces du patient, pour définir la prise en charge la plus adaptée.
    Dans le cadre de cette spécialisation, le psychologue va être sensibilisé à l'orientation cognitivo-comportementale (TCC), particulièrement efficace chez les personnes ayant, par exemple, un trouble de l'anxiété ou dépressif.

    approche-cognitive-comportementale

    Sources :

  • R, Gil. 2014. Neuropsychologie. Abrégés. 6ème éd. Elsevier Masson.
  • https://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition/
  • http://www.stepp.ca/Approche-cognitivo-comportementale/

  • Revenir en haut de la page

    Psychologie Développementale

    (Aussi appelée psychologie de l’enfant)

    Cette spécialisation porte spécifiquement sur le développement affectif, cognitif et social de l'être humain tout au long de sa vie.
    La formation aborde, notamment, les étapes de la vie humaine allant de la période anténatale à la fin de l'adolescence, lors desquelles se construisent et se stabilisent les principales fonctions psychologiques. Les principales thématiques portent sur les processus d'attachements et les différentes théories du développement chez l'enfant.

    psy-developpementale

    Sources :

  • https://www.infirmiers.com/pdf/cours-en-vrac/gds%20domaines%20de%20la%20psy.pdf
  • http://www.stepp.ca/Approche-par-attachement/
  • Psychologie Sociale et du Travail

    La psychologie sociale consiste en l'étude des comportements et de la dynamique de groupe, de la communication ainsi que de l'influence de l'environnement sur l'individu. Ce domaine s'intéresse à l'influence des processus psychologiques individuels sur les comportements sociaux, au sein de différents contextes.

    psy-travail-themes-lieuxtravail

    Sources :

  • http://soinfirmiere.e-monsite.com/pages/cours/ue-1-1-psychologie-sociologie-anthropologie/les-grands-domaines-de-la-psychologie.html
  • https://www.infirmiers.com/pdf/cours-en-vrac/gds%20domaines%20de%20la%20psy.pdf
  • https://www.vburban.com/les-specialisations-des-psychologues/

  • Revenir en haut de la page

    Psychologie scolaire & conseiller d'orientation-psychologue

    ou Psychologue de l'Education Nationale en France

    Les postes de psychologue scolaire sont accessibles aux professeurs des écoles, titulaires d’une licence de psychologie et ayant enseigné pendant 3 ans au minimum.
    Le psychologue scolaire intervient dans les établissements scolaires et participe à la réussite de l'élève en étant à son écoute et en travaillant en collaboration avec les enseignants et la famille. Il peut être amener à le rediriger vers d'autres professionnels de la santé pour un diagnostic et une prise en charge adaptée.

    psy-scolaire-specialites

    Sources :

  • http://www.education.gouv.fr/cid104165/etre-psychologue-de-l-education-nationale.html
  • http://www.letudiant.fr/metiers/secteur/psychologie/psychologue-scolaire.html
  • Psychologie de la Santé

    Ce domaine s'intéresse à la perception de la maladie ou encore aux conséquences psychologiques des maladies somatiques.
    L’objectif principal est d’étudier les différences interindividuelles en matière de santé et de maladie et leurs déterminants en ayant une approche multifactorielle (intégrative).

    psy-sante-axestravail

    Sources :

  • https://ufr-spse.parisnanterre.fr/medias/fichier/seances_1_a_4_(c__1130346828624.pdf
  • https://www.unil.ch/ip/fr/home/menuinst/linstitut/quest-ce-que-la-psychologie.html
  • https://www.cairn.info/revue-le-journal-des-psychologues-2008-7-page-28.htm

  • Revenir en haut de la page

    Psycho-criminologie

    Les psycho-criminologues sont formés à l'évaluation et à la prise en charge des personnes responsables d'actes criminels. L'évaluation du criminel consistera à dresser un tableau clinique (examen médico-psychologique), décrivant la personnalité de l'individu et le risque de récidive.

    axes-formation-psycrimino

    Sources :

  • http://formation-continue.univ-tours.fr/offre-de-formations/psychocriminologie-du--414896.kjsp
  • https://www.dunod.com/sciences-humaines-et-sociales/psychocriminologie-clinique-prise-en-charge-expertise
  • Psychologie du Sport

    Le rôle psychologue du sport va essentiellement être d'accompagner le sportif ou son entraîneur dans les différents instants de leur évolution. L'autre axe de travail des psychologues du sport concerne la reconversion des sportifs. L'objectif est que le sportif puisse retrouver des repères professionnels et sociaux sans son statut de sportif de haut niveau.
    Le psychologue intervient dans d'autres activités, comme la formation des cadres sportifs, afin de donner des outils de communication et pour motiver leurs joueurs.

    axes-travail-psysport

    Source :

  • https://www.lepsychologue.be/articles/psychologie-du-sport.php

  • Revenir en haut de la page

    Psychologie de la Circulation

    Les psychologues de la circulation rencontrent en général leur client suite à un retrait de permis. Cet entretien vise à évaluer l'aptitude à la conduite d'une personne, en tenant compte de sa personnalité et de son fonctionnement cognitif, et à détecter la présence de comportements à risque (pour soi ou autrui). En fonction des résultats, le psychologue peut demander à la personne de suivre des stages ou formations de conduite.
    En recherche, les psychologues de la circulation étudie le comportement humain sur la route et cherchent à l’optimiser pour améliorer la circulation routière.

    feuvert

    Source :

  • https://www.psychologie.ch/fr/psychologue-de-la-circulation

  • Revenir en haut de la page

    A partir de quand dois-je consulter ?

    consult

    Aller voir un psychologue n'est pas une démarche facile ! Il faut faire face aux stéréotypes ("voir un psychologue, c'est pour les fous") et admettre que l'on est en difficultés et que l'on a besoin d'aide.
    De plus, lors de l'entretien, vous aborderez et travaillerez sur des points douloureux, pouvant réveiller des émotions fortes ou désagréables.

    Il peut être interessant de rencontrer un psychologue:

  • en cas de souffrance psychologique (maladie, situation émotionnelle, blocage psychologique, etc.),
  • en cas de difficultés personnelles
  • pour obtenir des conseils ou informations en lien avec la psychologie.

  • Le psychologue, tenu au secret professionnel, se doit de ne porter aucun jugement, d'adopter un regard bienveillant et de vous accompagner dans votre développement et votre réflexion, conformément au code déontologie.
    L'efficacité d'une thérapie dépend en grande partie du lien établi avec le psychologue !
    Il est important de créer une bonne "alliance thérapeutique": il peut être intéressant de rencontrer un autre psychologue si celui que vous voyez ne vous correspond pas.
    Vous pouvez interrompre à tout moment une psychothérapie et ce, quelle que soit la raison.

    Quand mon enfant doit-il voir un psychologue?

    Situation 1: Vous vous demandez, simplement, si votre enfant aurait besoin de parler à quelqu’un d’extérieur.
    Auquel cas, vous pouvez rencontrer une première fois un psychologue avec votre enfant afin d’expliciter les raisons de ce besoin. Ensuite, le psychologue rencontrera, généralement, votre enfant seul avant de revenir vers vous et de discuter des besoins de votre enfant et de la nécessité, ou non, de continuer avec des entretiens réguliers.

    Situation 2: L’école/Le collège vous demande d'amener votre enfant en consultation car elle suspecte une/des difficulté(s) (scolaire, émotionnelle, comportementale, social) ou une souffrance.
    Il est important de ne pas négliger ces remarques. Le personnel enseignant, souvent bienveillant, accompagne votre enfant dans son développement et sa réussite scolaire, souhaitant lui assurer le meilleur avenir possible.
    Quelle que soit la difficulté suspectée de votre enfant, plus elle sera détectée et confirmée tôt, plus votre enfant pourra faire face à cette difficulté, ce qui évitera qu’elle ne s’étende à d’autres domaines ou ne s’aggrave.
    L’idée n’est pas de placer votre enfant dans une catégorie en posant un diagnostic : en grandissant, sa personnalité, sa façon de penser, ses connaissances, etc. évolueront et la prise en charge, même temporaire, aura pour objectif de l’accompagner et de lui fournir les différents outils dont il pourrait avoir besoin tout au long de sa vie.

    Situation 3: Votre enfant vous demande spontanément s’il peut rencontrer un psychologue.
    Cela signifie deux choses: il a suffisamment confiance en vous pour vous faire part de cette demande & il ressent ce besoin, probablement, parce qu'il est en souffrance ou se pose des questions. Il est essentiel d’être à son écoute et de l’accompagner, si vous le pouvez, dans cette démarche. Cela ne signifie pas toujours qu'il y ait besoin d'un suivi régulier: tout cela sera discuté avec le psychologue, après la èremière rencontre.

    De même que si la séance était pour vous, le psychologue est tenu au secret professionnel. Il peut cependant vous faire part de son avis et de ses constats. Il peut également rapporter ce qui a été dit par votre enfant si celui-ci a donné sont accord.
    Il est possible de changer de psychologue pour votre enfant si celui choisit ne vous pas.

    Revenir en haut de la page

    Où consulter ?

    Quel que soit le lieu de votre premier entretien, il est possible que votre psychologue vous réoriente dans une autre structure ou vers des collègues qui sauront davantage répondre à vos besoins.

    En France, il existe tout un ensemble d'institutions médico-sociales, publiques et privées, où les psychologues peuvent travailler. Elles sont toutes renseignées et détaillées à l'adresse suivante : http://annuaire.action-sociale.org/etablissements.php.

    lieux-consultations-psy-fr

    En Suisse, les institutions médico-sociales sont organisées de manière différente en fonction du canton. A Genève, les principales institutions pour une première rencontre sont les Hôpitaux Universitaires (HUG) et l'Office Médico-Pédagogique (OMP) pour les enfants. Des structures d'accueil davantage spécialisées (pour les victimes de violences domestiques par exemple) sont présentes sur l'ensemble du territoire.

    Sources :

  • http://www.psycom.org/Glossaire-des-structures/Centre-d-activite-therapeutique-a-temps-partiel-CATTP
  • http://annuaire.action-sociale.org/etablissements.php
  • https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/choisir-un-hebergement/vivre-dans-un-etablissement-medicalise/les-ehpad
  • http://annuaire.action-sociale.org/etablissements/readaptation-sociale/centre-de-soins-accompagnement-prevention-addictologie-197/rgn-rhone-alpes.html

  • Revenir en haut de la page